Auvergnats d’origine, Emmanuel et Christophe Brochot viennent de lancer Cocoricauses, une plateforme généraliste de financement participatif dédiée à tous les projets ruraux qu’ils soient sociaux, culturels, patrimoniaux ou économiques. La campagne, ils la connaissent très bien et les deux frères savent que, dans les zones reculées, les habitants subissent la désertification médicale, les zones blanches numériques, l’éloignement des services… mais qu’ils ne manquent pas de projets pour contourner ces obstacles. Restent à les financer. « La moyenne des besoins par projet en zone rurale, tourne autour de 3 500 euros. Bon nombre de bonnes initiatives ne se développent jamais par manque de financements », affirment-ils. Dès la création de la plateforme, ils ont déjà investi 200 000 euros, afin de soutenir 130 projets. Ils ont ainsi déjà financé l’écoconstruction d’un bureau pour une légumerie du Pays d’Ancenis, une école de formation pour les jeunes en décrochage scolaire dans le Jura, ou encore, une église qui prend l’eau dans un village de l’Aisne. 

www.cocoricauses.org

Vous aimerez aussi...