Sur le petit bocal, c’est écrit en gros : « olives provençales ». « Et pourtant, quand on lit attentivement l’étiquette, on se rend compte que les olives viennent en fait du Maroc », lance Hélène Dorey. Avec son amie Marie, ancienne Parisienne installée dans le Sud-Est depuis une vingtaine d’années, elle a créé une boutique en ligne ne proposant que des produits vraiment provençaux. « Il nous a fallu un an et demi pour la monter, raconte Hélène. Ce n’était pas si simple de trouver des produits culinaires dont les matières premières sont issues de la filière provençale. Par exemple, on n’a pas réussi à référencer des calissons fabriqués avec des amandes provençales. » Hélène et Marie ont donc épluché les étiquettes de produits artisanaux concoctés dans le Vaucluse, les Bouches-du-Rhône ou les Alpes-de-Haute-Provence. Ouverte en octobre, l’échoppe virtuelle compte aujourd’hui 200 références, allant de la confiture à la tapenade, des pâtes faites avec du blé local aux légumes secs ou du coulis de tomate aux soupes au pistou. Sur le site, chaque producteur peut expliquer, en vidéo, comment il travaille. « On veut que les gens sachent ce qu’ils achètent », insiste Hélène. Marie en Provence sert aussi à mettre en relation les producteurs. Dans son village de Rognes, Hélène Dorey a présenté à son boucher une jeune maraîchère qui, dans un village voisin, fabrique les tomates séchées garanties Provence que l’artisan recherchait désespérément pour ses bocaux. Ces derniers termineront bien sûr sur la boutique en ligne d’Hélène et de Marie.

 

 

Vous aimerez aussi...